Depuis quelques années, l’activité immobilière ne cesse de fluctuer. Entre les variations des prix, la disponibilité des logements et la crise sanitaire, il est parfois difficile de s’y retrouver. Vous souhaitez vendre, acheter ou louer, mais vous aimeriez y voir plus clair ? CityLife vous en dit plus sur la situation du marché de l’immobilier en France !

Un marché dynamique

Le secteur connaît une véritable effervescence. Après les confinements à répétition, les Français ne voient plus du même œil leur façon de vivre. Ils recherchent davantage des biens spacieux ou près des points de verdures, craignant de devoir subir à nouveau de nouvelles restrictions. De nombreux particuliers déjà propriétaires décident de quitter leur logement pour des biens plus aérés et agréables, souvent localisés dans les villes moyennes.

Depuis le milieu du début de l’année 2021, la demande est donc en forte croissance. Cela implique souvent une augmentation des prix, laquelle ne fait pas peur aux acquéreurs, désireux d’améliorer leur qualité de vie. Les grandes villes devraient connaître une légère baisse des prix, ce qui est déjà le cas de Paris. Du jamais vu !

Pénurie du neuf

Actuellement, nous assistons à une pénurie de l’immobilier neuf. Cela s’explique en partie par la crise sanitaire. En effet, les confinements successifs ont empêché l’avancement des constructions et la bonne réception des matériaux, entraînant un retardement d’une grande partie des chantiers. S’ajoute à cela une demande faible. Malgré les nombreux avantages du neuf au niveau fiscal, les prix augmentent alors que beaucoup de ménages ont été frappés de plein fouet par la pandémie. La Fédération des Promoteurs Immobiliers de France donne l’alerte dans un rapport.

Contrairement au neuf, l’ancien résiste. Plus abordable et disponible, il ne semble pas subir les conséquences de ce contexte particulier, même si les prix connaissent une légère hausse par rapport à l’année dernière.

Le point sur la location

La location meublée connaît une véritable explosion en France, et plus particulièrement dans la capitale. Pourtant, il y a encore peu, il était difficile de trouver un logement à louer. Plusieurs facteurs expliquent ce changement inattendu :

Vous l’aurez compris, c’est en partie la crise sanitaire qui a influencé ce marché. Conséquences de ces facteurs : de nombreux logements disponibles et des prix tirés vers le bas. En effet, les propriétaires concèdent jusqu’à 20 % du prix pour s’assurer de la location !

Les biens non meublés sont, quant à eux, épargnés par ce phénomène. D’après certains experts, les locataires préfèrent apporter leurs propres meubles afin de se sentir chez eux. Les différents confinements et le télétravail expliquent cette tendance.

La situation du marché immobilier en France présente de nombreuses inégalités, mais le secteur est voué à un nouvel essor : c’est pourquoi il est important de bien choisir son projet immobilier.